Les différentes formes de charpente de bois

Dans le domaine de l’architecture, la charpente de bois désigne un ensemble de pièces en bois qui servent de support ou de couverture aux édifices. De nombreux types de bois sont utilisés pour sa fabrication et la qualité varie ainsi en fonction de ces essences de bois. La charpente en bois peut également être fabriquée en métal ou en béton et c’est le professionnel appelé charpentier qui se charge de sa conception. Il existe de nombreuses formes de charpentes en bois qui différent selon leurs conceptions et leur destination d’usage. 

La charpente traditionnelle

C’est le type de charpente qu’on voit généralement dans les maisons anciennes et elle est réalisée en bois massif. Cette charpente est fabriquée sur la base des anciennes méthodes et l’utilisation de pannes et de chevrons en constitue la base. Il y a aussi des liteaux qui sont posés de manière perpendiculaire pour faciliter le support de la couverture de l’édifice. On distingue au niveau des pannes, des chevrons disposés dans le but de diviser le poids de la couverture sur les différentes parties des pannes. La ferme constituant cette charpente traditionnelle est faite d’entrait, d’arbalétriers et d’un poinçon. Des méthodes traditionnelles sont utilisées pour l’assemblage des pièces. Il s’agit du clouage, du boulonnage et de l’embrèvement. C’est un type de charpente solide qui peut servir de support à tous types de toitures quelques soient leurs tailles et leurs formes. Son aspect esthétique fait qu’elle est souvent laissée de manière apparente au niveau des édifices. 

La charpente industrielle

Ce type de charpente est également appelé charpente fermette et c’est une méthode venant des Etats Unis et qui est utilisée dans le domaine de l’architecture depuis les années 1970. Elle constitue plus de 70% du marché car étant une disposition innovante et moderne. On le retrouve le plus souvent dans les nouvelles constructions et contrairement à la charpente traditionnelle les éléments qui composent son assemblage sont pré fabriqués. Ici l’assemblage se fait avec des méthodes modernes telles que les connecteurs métalliques et les vis. De même, au lieu d’utiliser des chevrons comme dans la charpente traditionnelle, ce sont des fermes qui remplacent ces chevrons. La charpente industrielle est moins chère que la charpente traditionnelle et elle est très légère avec une mise en place très facile. Cependant il est important de noter que son prix dépend de la qualité du bois utilisé, des options d’ménagement des combles et de la taille de la couverture. Néanmoins elle reste une solution très économique et elle est également très solide. 

La charpente à toit plat

On utilise la charpente à toit plat quand la pente du toit est comprise entre 2° et 15° et elle est le plus souvent fabriquée en béton. La charpente à toit plat a pour objectif d’améliorer l’étanchéité à travers des dispositions techniques spécifiques. Si vous souhaitez construire un jardin suspendu ou bien une toiture terrasse alors c’est ce type ce charpente qu’il faudra utiliser. La charpente à toit plat n’est pas entièrement plate mais elle dispose d’une pente qui va faciliter l’évacuation des eaux. La charpente à toit plat sert à supporter les matériaux isolants ainsi que le plancher du toit et son contenu. A part le béton, la charpente à toit plat peut également être conçue en poutre ou en matière métallique. Quand on parle de toit plat, on peut penser à différents types de toits : la toiture-terrasse, le toit plat simple et la toiture végétalisée. D’ailleurs cette dernière peut contribuer à optimiser l’isolation de l’édifice. Il est aussi important de préciser que si le degré d’inclinaison dépasse 15° alors on parlera de toiture inclinée au lieu de toiture plate

Publié dans BTP