Ménorragie : Que cache-t-elle

La quantité de sang perdu lors des règles peut varier en fonction de plusieurs facteurs externes et internes tels que le stresse ou encore un trouble hormonal. Dû à tous ces facteurs, une perte excessive de sang peut survenir pendant les règles. C’est ce qu’o appelle la ménorragie. Outre les traitements, il faut utiliser dans ce cas un mode de protection périodique adapté comme la cup menstruelle.

Ménorragie et règles anormales

Mesurer la quantité de sang perdu pendant les règles n’est pas évident. Il faut alors se baser sur son ressenti pour savoir si ses règles sont normales ou non. Tout d’abord, le premier signe qui indique que les saignements sont trop abondants est qu’on changer de serviettes, de tampons ou vider sa cup menstruelle beaucoup plus fréquemment que d’habitude. Vos vêtements et vos draps peuvent également être tâchés de sang. Par ailleurs, la sensation anormale de fatigue et d’essoufflement peut également indiquer une ménorragie. Dans tous ces cas une consultation médicale est nécessaire pour connaître la cause de toutes ces modifications et de trouver les traitements adéquats. Il faut savoir que le corps de la femme est très réceptif à tous les facteurs externes qui nous entourent. Il est donc nécessaire de limiter le stress et d’adopter un mode de vie sain.

Causes et traitements de la ménorragie

La ménorragie peut être d’origine multiple. Tout d’abord, elle peut être due à un déséquilibre hormonal. En effet, l’excès de production d’œstrogène peut augmenter considérablement la quantité du flux menstruel. Dans certains cas, il peut aussi annoncer une grossesse extra-utérine. Contrairement à ce que l’on pense, le signe annonciateur d’une grossesse n’est pas uniquement l’absence de règles. Une grossesse extra-utérine peut des saignements plus abondants. Un fibrome ou un polype au niveau de l’utérus peut également être à l’origine de règles abondantes. Comme on peut le constater, la ménorragie peut cacher autres choses, d’où la nécessité de consulter un gynécologue en cas de modification du cycle menstruel. Le traitement prescrit par le médecin dépend principalement de la cause de la ménorragie. En cas de trouble hormonal, un traitement permettant de rectifier ce dérèglement est nécessaire. Par ailleurs, une nouvelle méthode contraceptive peut également prescrite. Il appartient principalement au médecin de prescrire le traitement adéquat, mais il est recommandé de choisir le mode de protection hygiénique le plus adéquat. En cas de règles abondantes, la cup menstruelle est la protection la plus adéquate.